mardi 26 septembre 2017

Depuis le temps que j'en rêvais : ma 1ère Tania de Megan Nielsen


Quand j'étais petite j'ai énormément souffert des jupes-culottes. J'en avais et je les détestais! Elles étaient moches, ne ressemblant ni à une jupe, ni à un pantalon, ni à rien qui trouve grâce à mes yeux. Mais j'étais obligée de les porter, souffrance vestimentaire exprimée à corps et à cris... Je garde de cette époque un traumatisme et une certaine haine des jupes-culottes qui ne s'évanouit pas du tout avec le temps qui passe.


Et puis j'ai découvert la Tania de chez Megan Nielsen. C'est une jupe-culotte, mais quand on la regarde on dirait vraiment une jupe qui garde tout l'intérêt d'un short. Je me suis immédiatement sentie attirée par la Tania. Sauf qu'elle n'existait qu'en version mini, et le mini je n'en porte plus depuis quelques années, ou très très rarement, snif :-(
Bien sur, j'aurais pu la rallonger moi même, mais je suis un peu flemmarde et je n'avais pas très envie de le faire. Quand le patron est ressorti avec les 3 longueurs intégrées dans le patron j'ai fait une danse de la joie, et je l'ai commandé.


En juin dernier je me suis lancée dans la réalisation de la Tania. J'ai opté pour une viscose marron à petites fleurs dont j'avais une longueur suffisante pour le patron. Il faut dire que la Tania c'est une jupe cercle autour de chaque jambe, donc ça mange pas mal de tissu!
Je suis partie sur la version au genou, que je trouve parfaite pour moi (je fais 1,70m), et je n'ai apporté aucune modification au patron. J'ai chois ma taille en suivant les indications du patron, et ai donc cousu une taille M. Aucune retouche n'a été nécessaire, et j'apprécie vraiment d'avoir un vêtement à ma taille en suivant les recommandations. Il faut dire que choisir ma taille est l'étape que je déteste le plus dans la réalisation d'une cousette, et quand elle se passe bien et que le vêtement fini est à la bonne taille, c'est rien que du bonheur!


J'ai acheté la version papier du patron : pas de papiers à découper/coller/s'énerver dessus... Non je n'aime pas les patrons PDF.
Sinon les instructions sont claires, compréhensibles, et le tout se monte sans grande difficulté. La seule "complication" est la quantité de tissus manipulée, et le temps nécessaire pour faire l'ourlet (après quelques jours de "pendouillage").

J'essaie de montrer le côté short malgré le vent...

Telle que vous me voyez sur les photos, je suis au retour du travail, après avoir porté cette tenue toute la journée. Et un des petits détails que j'ai adoré avec la Tania c'est que j'ai pu aller en short au travail : en shoooort :-D
Après le "secret pyjama" j'opte pour le "secret shorts"! Tout le confort de la jupe ET tout le confort du short.

Puis je fais n'importe quoi!

Le seul bémol de la Tania est l'absence de poches. Il faudra que j'en ajoute sur ma prochaine version. Je n'ai jamais assez de poches dans mes vêtements.
Car oui, il y aura une, et même des prochaines versions!

Et puis j'abandonne parce qu'il y a vraiment trop de vent

Je l'ai déjà portée plusieurs fois, et chaque fois je lui trouve le même confort, la même liberté de mouvements, tout en restant féminine. Que demander de plus?
J'ai vu sur internet quelques versions longues qui m'ont bien convaincues. La seule chose dont je suis sûre c'est qu'il y aura d'autres Tanias dans ma vie :-)

Pour conclure je vais écrire quelque chose que je ne pensais pas dire (ni penser!) un jour dans ma vie : J'adore cette jupe-culotte!

mardi 30 mai 2017

Ma blouse Belcara et ses lapins!


Me voici enfin avec une présentation d'une petite cousette que j'ai terminé en fin d'année 2016. Ca semble loin, mais je ne l'ai pas encore portée, car l'hiver je ne porte pas de manches courtes : j'ai bien trop froid aux bras pour ça!
Il s'agit donc de la blouse Belcara de chez Sewaholic, en version A, que j'ai réalisé dans un joli tissu couvert de petits lapins :-D


J'adore ce style de motifs qui, de loin, semble assez basique, mais quand on s'approche on découvre les détails : yéééé des lapins!!!
J'ai acheté ce tissu il y a 3 ans environ, au Marché St Pierre, lors d'un weekend à Paris. Je ne me rappelle plus de la matière, mais il s'agit soit d'une viscose soit d'un coton léger. En tout cas ce tissu est doux et agréable.


C'est la 2ème blouse Belcara que je me couds (la 1ère est non bloguée). J'ai donc cousu une taille 4 sans aucune modification. Pour la taille, c'est parfait. Et le tissu plus souple que le précédent est plus adapté au style de la blouse. Je ne peux porter ma 1ère version que rentrée dans la ceinture car elle affiche une forme trop prononcée au niveau des hanches. Avec mon tissu lapins, plus aucun soucis :-)


J'aime beaucoup la forme du col. Mais c'est seulement en recherchant mes notes pour retrouver la taille que j'avais cousu que je me suis rappelée que j'avais noté de rétrécir un peu la largeur du col pour plus de confort au porté, et moins de bretelles qui dépassent. Ce sera pour la prochaine, si je n'oublie pas (encore) d'ici là!


Détail qui a son importance : les manches de cette blouse sont raglan, et sont surtout en 2 parties. Qui est super heureuse de ne pas avoir de lapins à l'envers dans le dos? C'est moi :-D


Elle est aussi très jolie rentrée dans la ceinture, la Belcara. C'est un style que j'ai plus de mal à adopter. Je l'aime beaucoup chez les autres, je le trouve joli, mais je ne suis jamais très à l'aise comme ça. Peut être que je m'y habituerai un jour.


J'ai réalisé toutes les coutures en coutures anglaises, car le tissu est fin et fragile. Sinon c'est une couture rapide, et sans difficulté. Il faudrait que je teste un jour la version avec les plis sur les manches. Elle est certainement un peu plus compliquée que celle-ci, mais elle est jolie aussi.


Et me voilà avec une blouse qui met de bonne humeur dans mon placard. C'est vrai quoi, une blouse avec des petits lapins dessus ça ne peut que me faire sourire!


mardi 16 mai 2017

Des insectes et des modifications de planning


Oui, on est mi mai, et oui j'aurais déjà du vous présenter plusieurs vêtements cousus par mes soins... mais les choses ont été un peu plus compliquées que ça.
Ce mois d'avril est passé en un claquement de doigts, je n'ai rien vu passer.
Puis voici le mois de mai, j'étais motivée pour écrire un article, mais mon pc était devenu inutilisable (10 minutes pour démarrer :-( ), et j'ai donc du le réinstaller entièrement. Autant vous dire que ça prend du temps. Et puis, franchement j'ai préféré, encore une fois utiliser mon temps libre pour coudre plutôt que de rester devant un écran (je devrais peut être déménager mon pc dans ma pièce à couture?).

Et puis il y a eu ce weekend : il faisait beau et j'avais tout un après midi à moi, et plein de projets : des photos à prendre, du tissu à découper, un article à préparer... et là, le choc! Samedi soir j'ai découvert dans le grenier... une larve! Après bien des recherches sur internet il se trouve que cette chose est une larve d'une espèce de coléoptère qui se nourrit, entre autre, de... tissus!!! :-O
Choc, horreur, désespoir et damnation! Oui, parce que le grenier contient une grande partie de ma réserve de tissus... J'en ai fait des cauchemars dans la nuit, imaginant mes beaux tissus dévorés par ces minuscules horreurs, je n'ai pas eu le choix : j'ai passé tout mon dimanche après midi à sortir mes tissus du grenier et à les inspecter.
La bonne nouvelle c'est que je n'ai découvert aucune autre larve, ni aucune version adulte de ce monstre dévoreur de tissus (oui, même avec une taille de 5mm il s'agit bien d'un monstre!). Il a du arriver là par la fenêtre, il y avait du vent ce jour là. Enfin j'espère, car on n'a pas encore vidé totalement le grenier du reste des affaires.
Ca nous a surtout motivés, Mr Sweet et moi, à nous débarrasser de la vieille moquette mise en place par les anciens propriétaires pour cacher le sol brut. Enfin, il faut comprendre : encore une chose à faire dans cette maison! Parce que ça va être beaucoup plus compliqué à faire qu'à dire! Mais de penser à tout ce qui peut se cacher là dedans.. beurk beurk beurk!!!

Le seul côté positif de cette histoire est que j'en ai profité pour lister mon tissu : j'ai pris tous mes coupons en photo, en notant le type de tissu. Enfin juste pour les tissus qui étaient stockés dans le grenier... maintenant il va falloir que je fasse la même chose avec ceux qui sont rangés ailleurs.
Je n'ai pas pu me résoudre à remettre mes tissus dans le grenier, ils sont à présent entassés sur le dossier du canapé-lit qui est dans ma pièce à couture, et un peu sur son assise aussi.
Devinez qui a encore plus d'idées pour ses coutures à venir? Comme quoi, quand la vie vous donne des citrons, faites en de la limonade! :-D